Albert Tadlewski : le fils spirituel d’Ignacy Jan Paderewski

Ce site est entièrement consacré à Albert Tadlewski, pianiste, concertiste et professeur d’origine Polonaise qui vivait et enseignait la musique à Nice au début du XXème siècle. Au temps où il n’existait pas encore de conservatoire.

Il était le fils spirituel d’Ignacy Jan Paderewski.

 

Préface de Marc Zajtmann, docteur en musicologie, pianiste et professeur de piano. 

Couverture Albert Tadlewski

Prix France 13€

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

Résumé :

Comment ne pas être ému du destin tragique de cet homme méconnu, pourtant hors du commun ?
Né en « Pologne » en 1892, Albert Tadlewski encouragé par ses parents entreprend l’étude du piano pour lequel il fait preuve de dons exceptionnels. En parallèle, il suivra
des études de médecine.
Pianiste confirmé, accédant rapidement à une notoriété internationale qui l’amènera à jouer dans le monde entier, il créera en 1929 sa propre institution musicale à Nice.
Déjà reconnu par ses pairs, il se produira avec les plus grands, dont Ignacy Jan Paderewski qui le prendra sous sa protection et lui témoignera un indéfectible attachement jusqu’à sa mort en 1941.
Blessé en 1914-1918 durant la Grande Guerre, Albert Israël Tadlewski sera déporté à Auschwitz en 1943. Son destin se liera dans la résistance au sein même du camp
de concentration.
Il y survivra un temps avant de mourir dans l’oubli.
Écrit avec justesse et pudeur, ce témoignage bouleversant d’une vie admirable au parcours fulgurant doit être connu du grand public afin qu’Albert Tadlewski,
le fils spirituel d’Ignacy Jan Paderewski, retrouve sa place au panthéon des pianistes et des héros de la Seconde Guerre mondiale.
Bruno Robilliard